CAMEROUN ..Un père divorcé prive ses trois enfants de leur mère..

LA FRANCE AU CAMEROUN…  BONNE ANNEE 2012 !

 Un  père divorcé prive ses enfants de leur mère depuis 12 ans

EN CE DEBUT D’ANNEE 2012, NOUS LANCONS UN APPEL A UN PAPA CAMEROUNAIS QUI PRIVE SES ENFANTS DE LEUR MAMAN DEPUIS TROP LONGTEMPS, CETTE INTERVENTION N’EST PAS  UNE ACCUSATION, MAIS UN APPEL A  LA RAISON !

Depuis plus de 7 ans nous connaissons une maman qui a double nationalité, anglaise et camerounaise, malgré qu’elle soit née à Rennes, donc avec des documents officiels émanant de la République Française.

Le fil de la vie a conduit au Cameroun cette femme qui, grâce à des études brillantes, a accédée  aux plus hautes sphères des médias de la télévision nationale, de la presse en général. De plus, elle est une grande passionnée de musique, de compositions musicales.

Cette femme maman de 3 enfants, divorcée grâce à la Justice française face à un pays, le Cameroun, fait face aussi à des groupes qui veulent tenir les rennes d’un pouvoir archaïque dépassé, qui restent campées dans leurs traditions refusant divorce ou séparation, mettant en danger la « femme » qui veut retrouver sa liberté pour des raisons plausibles et justes, s’arc-boutant sur les bases de certains clans « tenant » entre leurs mains un pays, une famille, des vies, voire des enfants, sous le couvert de lobbies mondialement connues, ceci peut s’apparenter à une certaine oligarchie dépassée et rétrograde à l’époque où nous vivons, le 21ème siècle .

Il y a l’appât du gain du pétrole dans cette zone de l’Afrique qui attise bien des convoitises, des abus, menaces et chantages de toutes sortes avec, souvent, la complicité de beaucoup de pays irrespectueux des Conventions Internationales des Droits de l’Homme, de chefs d’Etat, de membres d’organisations diverses, de spécialistes du Droit largement arrosés « au nom de la Paix »… !

Dans toutes ces affaires internationales il y a des gens biens, quelques politiques honnêtes  et sérieux tentant d’agir pour le bien de leur pays et de leur peuple (malheureux, opprimé, démuni de tout), mais aussi des magistrats et avocats honnêtes  mais, dans ce monde il y a beaucoup de « spécialistes véreux », pour ne pas dire « MARRONS » qui, refusant un divorce légal prononcé par une Justice étrangère mettent en péril, avec la complicité de leur entourage, des dirigeants d’Etats derrière lesquels ils se protègent, privent des enfants de leur mère (bientôt 13 ans), arguant d’accusations fausses et dilatoires à l’encontre de celle-ci, surtout face à des enfants nés de l’Amour à cette période de la Vie.

Précisons la situation de cette maman, et de ses enfants pris en otages au Cameroun illégalement depuis trop longtemps.  Cette femme que nous apprécions infiniment pour son courage général, malgré tout ce qui est dit et raconté par le papa, (si on peut l’appeler ainsi),  imbu de sa personne, de ses effets de manches, de son irrespect face aux articles de la Convention Internationale des Droits de l’Homme signée en 1989 par Madame Chantal BIYA, 1ère Dame du Cameroun, lors de la Conférence de l’UNESCO à Paris, entourée de toutes les Premières dames d’Afrique ; s’il vous plait, Madame BIYA, ramenez ce père que vous connaissez bien à la raison.

La maman dont nous parlons souffre tant par sa maladie rare et très grave, que par son manque d’enfants provoqué par un homme inhumain et irresponsable, malgré la déontologie dont il est sensé être garant, mais cela est une autre affaire et sous sa seule responsabilité parentale.

Cette maman, que nous suivons depuis 2000, nous avons su l’apprécier au fil du temps grâce à son courage pour lutter contre  une « endométriose pulmonaire » qui la ronge dans le temps et qui l’a obligée à quitter son pays, le Cameroun, où vivent ses enfants manipulés, ses parents, pour venir se faire soigner en France où seules des unités médicales spécialisées sont capables de la soulager, faute de la sauver ou guérir « définitivement »….  Elle a fait face à tout pour s’en sortir,  cela malgré un « commando » (dans un hôpital parisien) qui a tenté, il y a quelques années, de la débrancher de ses appareils alors qu’elle se trouvait sous surveillance en soins intensifs, mais là encore c’est une longue histoire à laquelle des enfants manipulés ne comprendront rien… !

Malgré tout ce qui a pu être raconté sur son dos pour la détruire, ou lui nuire aux yeux de ses enfants, qui sont partie de sa chair et de son sang à vie, ceci est facilement vérifiable auprès des autorités compétentes ; il faut que ses enfants sachent que leur maman est une femme droite, honnête, humaine, dotée d’une sensibilité à fleur de peau, et que jamais, jamais, contrairement à ce qu’a pu laisser entendre son ex-époux qui est loin d’être UN ANGE au dessus de tout soupçon, elle ne s’est prostituée. Sa maladie rare ne lui laisse guère le temps de « souffler » et de sortir de son petit 2 pièces sous les toits. Les médecins qui la suivent pourront le confirmer aisément et seront horrifiés à l’idée qu’on puisse tenir à son insu de tels propos diffamatoires.  .

En conclusion, Monsieur, si vous lisez ceci, arrêtez vos acharnements, relisez bien en totalité, et non entre les lignes,  le Droit International et permettez, à vos enfants de voir et de contacter l’autre parent vivant en France, sans réticence, sans à priori, sans haine ni esprit de vengeance, et ce dans le Respect de la CIDE, dans le RESPECT de ce DROIT INTERNATIONAL dont vous devez être, de par votre profession, le garant incontournable à l’échelon mondial.

PS: Nous en profitons pour souhaiter un Très Bon Anniversaire, ce dimanche 19 février 2012, à Isabelle, elle se reconnaîtra..!

Laisser un commentaire