oct 26

Le bénévolat associatif, un sacerdoce et des déceptions….

Bonjour.

Très prochainement vous allez lire sur ce site une réaction du Président qui, après de nombreux efforts avec son association créée en 1984, est déçu par l’attitude de gens, d’adhérent(e)s, qui ont fait appel sans participer financièrement comme tout membre de ce genre de structure déclarée et reconnue, qui ne suivent pas les conseils donnés pour sortir de dossiers sensibles, délicats, et ça peut durer malheureusement des décennies.

Chacun est libre de faire ce qu’il veut, de s’en sortir ou de s’enfoncer, donc à suivre.

Bon Week-end à toutes et tous.   J.G.C

oct 21

Protection de l’Enfance Maltraitée, ça date depuis 1997…

En suivant les divers médias en ce mois d’Octobre 2018, nous constatons que des personnalités diverses se lancent dans ce sujet alors qu’il y a au moins deux décennies de combat, d’alertes effectuées par des associations comme la nôtre, d’ailleurs nous allons placer ici, rapidement, l’affiche qui avait été éditée en 1977 car la « Protection de l’enfance maltraitée » avait été déclarée

« GRANDE CAUSE NATIONALE ».

Les déclarations de ces personnalités partent certes d’un bon fond ces jours-ci mais, quand nous avons lancés avec d’autres associations cette « Grande Cause Nationale 1997« , nous n’avons reçus aucun soutien des administrations, élus, ou de celles et ceux qui montent au créneau maintenant, c’est amusant et bien triste dans le monde de fous et de brutes où l’on vit. Tous ces beaux personnages ne « sont jamais venus » nous proposer leur soutien, leur aide financière, à part Monsieur Jean Royer qui était Maire de Tours ou, depuis 2004, notre chère amie et Ambassadrice bénévole Yolande AMBIANA.

La  lutte pour la Protection de l’Enfance Maltraitée, ça n’est pas pour un jour, une semaine, un mois, il faut intervenir, agir, toute la vie, ce qu’avec notre association nous faisions, et faisons, dans la mesure de nos moyens; les temps changent, la Justice aussi.

Il ne faut surtout pas oublier que si des enfants souffrent de maltraitances, il y a aussi des femmes, des hommes, victimes de l’autre et quelque soit le statut de l’auteur des faits, et là nous pensons, entre autre, à une affaire très délicate entre la France et le Cameroun…!

Maintenant, si l’affiche de 1997 peut être utile aux personnalités qui relancent, certainement avec d’autres moyens que nous, on leur laisse l’idée…, elle est à disposition si elle est demandée..

Affiche Enfance Maltraitée