sept 15

Rétrospective associative

7 et 8 janvier 1988 : à l’initiative de l’A.D.E.P.S. les assises nationales du Mouvement de la Condition Paternelle se tiennent à Tours, sous la présidence de Monsieur Jean ROYER, Député-Maire de la ville, lequel nous a reçu à la Mairie en présence de Monsieur Alain Bouthier, Directeur de SOS-Enfants du Divorce à Montpellier.Ces assises avaient été rendues possibles grâce à l’impulsion d’un avocat parisien, Maître Jean-Luc SCHMERBER, assisté de Maître Sylvie MOLUSSON-DAVID, avocat au Barreau de Tours.

A l’issue de ces assises, bon nombre d’associations vont quitter le M.C.P. pour créer la Fédération des Associations Parentales, car il était temps d’évoluer équitablement en faveur des deux parents en pensant avant toute chose……à l’Intérêt de l’Enfant.

Un des objectifs de l’association  :  œuvrer dans l’Intérêt du couple, de l’Enfant, en tentant de faire évoluer la systématique  exclusion du père car nous avions, et avons toujours en 2014, une justice qui, souvent, malheureusement, engendrait, et engendre trop souvent, beaucoup de dégâts auprès des gosses.

L’association décide alors de changer de nom et devient, en 2002, « AEDEPS »  « Association Educative de Défense de l’Enfant et Parents Séparés ».

                   Ci-dessous, Monsieur Marcel CHAINEY, Officier de Police à Marly-le-Roi, dédicaçant son livre « Justice-Attention-Enfant », à Monsieur Jean ROYER

sept 15

Assises Nationales à Tours 7 et 8 janvier 1988

Un peu de rétrospective, ça fait du bien et rafraîchit les mémoires…

7 et 8 janvier 1988 : à l’initiative de l’A.D.E.P.S. les assises nationales du Mouvement de la Condition Paternelle se tiennent à Tours, sous la présidence de Monsieur Jean ROYER, Député-Maire de la ville, lequel nous a reçu à la Mairie en présence de Monsieur Alain Bouthier, Directeur de SOS-Enfants du Divorce à Montpellier.

Ces assises avaient été rendues possibles grâce à l’impulsion d’un avocat parisien, Maître Jean-Luc SCHMERBER, assisté de Maître Sylvie MOLUSSON-DAVID, avocat au Barreau de Tours.

A l’issue de ces assises, bon nombre d’associations vont quitter le M.C.P. pour créer la Fédération des Associations Parentales, car il était temps d’évoluer équitablement en faveur des deux parents en pensant avant toute chose……à l’Intérêt de l’Enfant.

Un des objectifs de l’association  :  œuvrer dans l’Intérêt du couple, de l’Enfant, en tentant de faire évoluer la systématique  exclusion du père car nous avions, et avons toujours en 2014, une justice qui, souvent, malheureusement, engendrait, et engendre trop souvent, beaucoup de dégâts auprès des gosses.

L’association décide alors de changer de nom et devient, en 2002, « AEDEPS »  « Association Educative de Défense de l’Enfant et Parents Séparés », modidication déclarée dans les Deux-Sèvres.

Ci-dessous, Monsieur Marcel CHAINEY, Officier de Police à Marly-le-Roi,

dédicaçant son livre « Justice-Attention-Enfant », à Monsieur Jean ROYER

MarcelCHAINEY dédicacant son livre à Mr Jean ROYER Assises nationales ADEPS 1988