avr 29

Cheesecake au concombre et menthe

Cheesecake au concombre et à la menthe

Cheesecake au concombre et à la menthe - RelaxNews - JC Amiel / L. du Tilly / Interfel

Pour 4 personnes – Préparation : 30 min – Repos : 4h

Ingrédients :

1 concombre
250 g de fromage frais
2 cuillères à soupe de menthe ciselée
25 cl de crème liquide entière
3 feuilles de gélatine
100 g de biscuits apéritifs TUC
65 g de beurre
poivre au moulin

Préparation : 30 min – Repos : 4h

Garnir un moule de papier aluminium pour faciliter le démoulage du cheesecake.

Verser les TUC dans le bol d’un robot et mixer pour les réduire en miettes fines. Ajouter le beurre mou et mixez à nouveau pour obtenir une pâte. Verser dans le moule, répartir en une couche homogène et aplatir bien à l’aide d’une spatule.

Couper le concombre en deux. Détailler la première moitié en fines lamelles.

Fendre l’autre moitié en deux et ôter les graines. Râper les deux parties égrainées et verser dans une passoire. Laisser égoutter le temps de préparer la crème.

Mettre les feuilles de gélatine à tremper 10 minutes dans un verre d’eau froide. Prélever 2 cuillères à soupe de crème liquide, porter à ébullition et y faire fondre la gélatine essorée. Monter le reste de la crème bien froide en chantilly, pas trop épaisse.

Fouetter le fromage frais avec le concombre râpé et la gélatine fondue. Ajouter la chantilly et mélanger bien. Verser sur le lit de TUC, lisser la surface et placer au froid au moins 4 heures.

Au moment de servir, sortir délicatement le cheesecake de son plat et le décorer avec les fines lamelles de concombre. Donner un tour de moulin à poivre sur le dessus et déguster !

avr 25

Burger de tomates et andouille de Guéméné

Burger de tomates et andouille de Guémené

Burger de tomates et andouille de Guémené - RelaxNews - Aigon / Amiel / Souksisavanh / Interfel

Pour 4 personnes

Ingrédients :

1 à 2 tomates Cœur de bœuf (selon la taille)
2 galettes de blé noir
200 g d’Andouille de Guémené
80 g de mimolette vieille
2 gros oignons rouges
600 g de pommes de terre ratte
10 cl de bouillon de volaille
huile d’olive / beurre
3 cuillères à soupe de sucre roux
Sel, poivre

Préparation : 20mn – Cuisson totale : 40mn

Faire cuire les pommes de terre dans un peu d’eau et des aromates.

Emincer les oignons rouges et les faire revenir dans un peu d’huile. Une fois bien dorés, déglacer avec un peu de bouillon de volaille. Saler et sucrer avec le sucre roux. Laisser compoter une quinzaine de minutes.

Couper les galettes en cercles légèrement plus grands que les tranches d’andouille. Les faire réchauffer de manière à ce qu’elles soient bien craquantes.

Râper la mimolette pour réaliser des tuiles dans une poêle anti adhésive et pas trop chaude. Le déposer sur du papier absorbant.

En parallèle, faire griller des tranches d’andouille et les tranches de tomates.

Monter le burger : commencer par une tranche de tomate, un cercle de galette, la compotée d’oignons, une tranche d’andouille, de nouveau une tranche de tomate et terminer par la tuile de mimolette. Déposer juste à coté le deuxième cercle de galette.

Accompagner le burger des petites rattes coupées en deux avec une pointe de beurre et de sel de Guérande.

avr 24

Journée Internationale des Droits de l’Enfant 20 novembre 2012 La Convention internationale des Droits de l’Enfant

Journée Internationale des Droits de l’Enfant   20 novembre 2012

 La Convention internationale des Droits de l’Enfant

La mission de l’Unicef est de défendre les droits des enfants, d’aider à répondre à leurs besoins essentiels et de leur donner davantage d’opportunités de s’épanouir pleinement. À cette fin, l’Unicef s’appuie sur les dispositions et les principes de la Convention relative aux droits de l’enfant.

La Convention relative aux droits de l’enfant est le premier instrument juridique international ayant force obligatoire qui énonce toute la panoplie des droits de l’homme civils, culturels, économiques, politiques et sociaux.

En 1989, les dirigeants mondiaux ont décidé que les enfants devaient avoir une convention spéciale juste pour eux, car les moins de 18 ans ont souvent besoin d’une protection et d’une assistance spéciales. C’était aussi un moyen de s’assurer que le monde reconnaissait que les enfants, eux aussi, avaient des droits.

Dans 54 articles et deux Protocoles facultatifs, la Convention énonce les droits fondamentaux qui sont ceux de tous les enfants du monde :

le droit à la survie ;

le droit de se développer dans toute la mesure du possible ;

le droit d’être protégé contre les influences nocives, les mauvais traitements et l’exploitation ;

le droit de participer à part entière à la vie familiale, culturelle et sociale.

 

Les quatre principes fondamentaux de la Convention sont :

 -          la non-discrimination ;

 -          la priorité donnée à l’intérêt supérieur de l’enfant ;

 -          le droit de vivre, de survivre et de se développer ;

 -          le respect des opinions de l’enfant.

Tous les droits reconnus dans la Convention sont inhérents à la dignité humaine et au développement harmonieux de chaque enfant. La Convention protège les droits des enfants en fixant des normes en matière de soins de santé, d’éducation et de services juridiques, civils et sociaux.

En acceptant d’honorer les obligations stipulées dans la Convention (en la ratifiant ou en y adhérant), les gouvernements se sont engagés à défendre et à garantir les droits des enfants, ainsi qu’à répondre de ces engagements devant la communauté internationale. Les États parties à la Convention sont tenus de concevoir et de mettre en œuvre des mesures et des politiques qui tiennent compte de l’intérêt supérieur de l’enfant.

EN SAVOIR PLUS :

Le cadre des droits de l’homme

La Convention des droits de l’enfant, article par article

Protocoles facultatifs à la Convention relative aux droits de l’enfant

Utiliser la Convention et les Protocoles pour protéger les enfants

L’Unicef en action

Questions – réponses sur la Convention

 

LES DROITS DE L’ENFANT EN FRANCE

La France est le 2e pays européen a avoir ratifié la Convention relative aux droits de l’enfant. Ce traité international est entré en vigueur dans notre pays le 2 septembre 1990. La France n’est cependant pas à l’abri de tous les maux qui peuvent toucher les enfants : pauvreté, précarité, maltraitance, difficulté d’accès aux services de santé, difficultés de scolarisation des enfants handicapés ou voyageurs, etc.

L’Unicef France veille à la meilleure application possible de la Convention dans notre pays, cherche à accompagner aussi bien les acteurs de la société civile que les pouvoirs publics, les parlementaires ou élus locaux dans ce sens en proposant son expertise et en initiant de multiples partenariats. Ainsi, depuis 2002, l’initiative « Ville amie des enfants » valorise et tente de mutualiser les bonnes pratiques des villes en faveur des enfants, des jeunes et de leurs familles.

De la même manière, l’Unicef France a créé en 2000 une commission consacrée à l’Enfance en France afin de déterminer les aires de non-application de la Convention sur notre territoire.

Depuis 2007, une Mission Enfance en France donne une expertise à notre association sur la question du respect des droits de l’enfant sur le territoire français et lui permet de prendre position sur des questions aussi cruciales que la réforme de la justice des mineurs ou la situation des mineurs étrangers isolés.

*********

Voici l’URL de l’UNICEF concernant cette Convention, où vous pourrez relire, après avoir cliqué sur le lien, le texte intégral qui, entre nous, est loin d’être respecté de par le Monde :

http://www.unicef.fr/contenu/actualite-humanitaire-unicef/la-convention-internationale-des-droits-de-lenfant-2009-09-02

NDLR : Ce texte est aussi su notre site, cherchez, fouillez et, si vous le souhaitez, apportez-nous votre soutien en adhérent.

Pourquoi une « Journée Internationale des Droits de l’Enfant », pour nous, ça devrait être appliqué toute l’année.. !

*** Nous en profitons pour dire que notre amie, et Ambassadrice de notre association, souffre de la privation de ses 3 enfants imposée par son ex-mari, lequel les a totalement manipulés dans le but de les couper de leur mère ; affaire insupportable entre la France et le Cameroun qui dure depuis plus de 12 ans.

*** Maintenant, et il faut nous écouter, dans le Gers, à Auch, il y a une jeune fille de 15 ans, que nous avons nommé « Bernadette » depuis longtemps pour la protéger, placée par un magistrat de permanence de Niort un week-end sans qu’il connaisse bien ce dossier très sensible, avec une prise en main par le service « ASE » ayant désigné un éducateur que nous nommerons P.L, lequel a toujours été incapable de gérer, d’encadrer cette jeune qui, à cause de conseils débiles, voire dégradants et avilissants, pour ne pas déplaire à une maman irresponsable qui voulait semer la zizanie entre parents séparés, s’est retrouvée plongée dans une spirale incontrôlable de délits divers, de fugues, jusqu’à sa défloration à 15 ans, avec « la bénédiction » excusable des services chargés de l’encadrer.

Cet éducateur, P.L, a été déclarer au père de la gamine qu’il ‘avait été choqué’, pauvre chéri, de l’intervention de notre association auprès du Parquet d’Auch mais, franchement, que voulait-il, qu’il soit décoré…, qu’on le décore de la médaille de l’incapacité, de son irresponsabilité flagrante mettant en péril une gamine, et ce avec ou sans la caution des services judiciaires ..?

A ce jour, 2 février 2013, « Bernadette » est isolée dans une pièce matelassée après avoir connue l’alcool, la drogue, est, nous ne le souhaitons pas, une prise en main par des mafieux vers la prostitution… et que devons nous dire à l’ASE qui, comme beaucoup, se dit investie de tous les droits, sinon, vous déconnez…!   Maintenant, il serait peut-être bon d’écouter les parents, père ou mère, selon les situations, mais aussi les associations qui se battent auprès de leurs adhérents pour faire respecter, appliquer, la CIDE.

Mise à jour de ce texte le 23/04/2013

avr 23

Salade au raisin noir et lentilles vertes du Puy

Salade au raisin noir et lentilles vertes du Puy

 

Pour 4 personnes –

Ingrédients : 

1 verre de lentilles vertes du Puy
1/4 de chou blanc
250g de raisin noir
1 branche de céleri avec les feuilles
2 oignons nouveaux
2 blancs de poulet
1 brin de thym
1 feuille de laurier
6 cuillères à soupe d’huile d’olive
3 cuillères à soupe de vinaigre de Xérès
1 cuillère à café de miel d’acacia

Préparation : 20 min – Cuisson : 30 min

Mettre les lentilles, le thym et le laurier dans une casserole et couvrir avec 2 verres d’eau froide salée.

Porter à ébullition et laisser cuire à petits bouillons pendant 20mn environ jusqu’à ce que les lentilles soient al dente. Egoutter et laisser refroidir.

Pendant ce temps, émincer finement le chou. Rincer le céleri et l’émincer finement avec les feuilles.

Emincer les oignons nouveaux. Laver le raisin et couper les grains en deux.

Faire chauffer 1cuillère à soupe d’huile d’olive dans une poêle et faire dorer les blancs de poulet pendant 5mn de chaque côté. Saler et poivrer. Laisser refroidir un instant puis couper en lanières.

Mélanger 5 cuillères à soupe d’huile d’olive, le vinaigre, le miel, saler et poivrer.

Mélanger délicatement tous les ingrédients et arroser de vinaigrette. Servir tiède ou froid.

avr 22

Carpaccio de saumon à l’orange et à la grenade, et buisson de poireau frits

Carpaccio de saumon à l’orange, à la grenade, et buisson de poireau frit

Carpaccio de Saumon écossais Label Rouge à l'orange et à la grenade, buisson de poireau frit - RelaxNews - Saumon écossais Label Rouge / Stylisme : Valéry Drouet / Photo : Pierre-Louis Viel

Pour 4 personnes

500 à 600 g de filet de Saumon Label Rouge
1 orange
2 cuillerées à soupe de jus de citron
8 à 10 cl d’huile d’olive
1/2 grenade
1 gros poireau
50 cl d’huile pour friture
sel, poivre du moulin

Préparation : 30 min – Marinade : 20 min – Cuisson : 5 min pour les poireaux 

Zester la moitié de l’orange puis la presser. Mélanger le jus et les zestes d’orange avec le jus de citron, du sel et du poivre. Verser l’huile en mélangeant. Vider la grenade de ses graines, les mélanger dans la marinade.

Tailler le filet de saumon en tranches de 3 à 5 mm d’épaisseur. Verser un peu de marinade à l’orange dans le fond d’un plat. Déposer les tranches de saumon dessus puis les napper avec le reste de marinade. Les placer 15 mn au frais.

Émincer finement le blanc du poireau, le laver puis le sécher dans un torchon propre. Faire chauffer l’huile de friture dans une casserole large. Faire frire la julienne de poireaux 2 à 3 mn par petite quantité. L’égoutter sur une feuille de papier absorbant, saler.

Répartir les tranches de saumon sur les assiettes avec les graines de grenade et un peu de marinade. Déposer un buisson de poireau frit dessus et déguster.

avr 19

Tiramisu de crabe aux Boudoirs Thaï

Tiramisu de crabe aux Boudoirs Thaï

Tiramisu de crabe aux Boudoirs Thaï - RelaxNews - Biscuits & Gâteaux de France / Sandra Mahut

Pour 6 personnes

 Ingrédients :

Pour la crème :
20 cl de lait de coco
20 cl de crème fraîche entière
250 g de chair de crabe
3 jaunes d’œufs
1 gousse d’ail
3 feuilles de gélatine alimentaire (6 g)
1 tige de citronnelle
sel, poivre

Pour le bouillon thaï :
20 Boudoirs
1 cube de bouillon de poule
50 g de gingembre frais
2 tiges de citronnelle
1 petit piment oiseau
1 zeste de citron vert
5 cl de sauce Nuoc Nam

Pour le coulis de poivron :
1 oignon haché
1 gousse d’ail entière
1 feuille de basilic
1 poivron rouge
6 tomates entières

Préparation : 30 min – Cuisson : 30 min 

Pour la crème : faire chauffer le lait de coco et la crème dans une petite casserole avec le crabe égoutté, la tige de citronnelle, la gousse d’ail écrasée. Saler et poivrer. Laisser infuser hors du feu 30 minutes. Ôter la gousse d’ail et la citronnelle et mixer la crème.
Faire ramollir les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide, les égoutter. Battre les jaunes d’œufs avec une pointe de sel et les incorporer à la préparation avec la gélatine. Laisser épaissir la crème pour obtenir une texture proche de la crème anglaise, puis laisser refroidir à température ambiante.

Pour le bouillon Thaï : faire chauffer le bouillon de poule, avec les 50 g de gingembre frais, les 2 tiges de citronnelle, le petit piment oiseau et le cube de bouillon de poule. Porter à ébullition, puis laisser refroidir. Filtrer votre bouillon. Ajouter le zeste de citron vert et la sauce Nuoc Nam.

Pour le coulis de poivrons : faire revenir dans un peu d’huile l’oignon et l’ail, ajouter le poivron coupé en morceaux ainsi que les tomates coupées en 4 et les aromates. Ajouter 10 cl d’eau, saler, poivrer et laisser revenir 5 minutes. Ôter la gousse d’ail et la feuille de basilic et mixer le tout.

Pour dresser votre Tiramisu, tremper les Boudoirs dans le bouillon Thaï et en tapisser le fond de votre moule. Verser la crème par-dessus, laisser reposer 2 h au réfrigérateur. Au moment de servir, verser le coulis de poivron dessus.

L’astuce du Chef Cyril Rouquet
« N’hésitez pas à présenter votre tiramisu dans une verrine ou dans un plat familial, accompagné d’un peu de cerfeuil ou de ciboulette. Vous pouvez également presser quelques gouttes de citron sur la préparation avant de déguster ».

avr 17

Oeufs cocotte, fondue de poireaux primeurs, et tuiles au parmesan

Oeufs cocotte, fondue de poireaux primeurs, tuiles au Parmesan

Oeuf cocotte et fondue de poireaux primeurs, tuile au Parmesan - RelaxNews - Philippe Dufour - Interfel

Pour 4 personnes 

Ingrédients :

4 poireaux primeurs
4 œufs
20 g de beurre
1 verre d’eau
1 sachet de parmesan râpé
4 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
1 pincée de sel.

Préparation : 10 mn – Cuisson complète : 20 mn

Fendre les poireaux en quatre dans la longueur. Eliminer le talon et les racines. Laver les poireaux en frottant les feuilles les unes sur les autres sous l’eau. Les couper ensuite finement au couteau d’office dans la longueur.

Dans une casserole, mettre à fondre le beurre. Verser les lanières de poireaux et un verre d’eau. Couvrir et laisser mitonner à feu moyen environ 15 min.

Remuer de temps en temps et au besoin, rajouter un peu d’eau si la préparation commence à attacher au fond de la casserole.

Pendant ce temps, préchauffer le four à 230°. Sur une plaque garnie d’un papier sulfurisé, déposer 8 petits tas de parmesan râpé. Chauffer environ 3 min (surveiller pour que cela ne brûle pas). Le fromage va s’étaler et former une sorte de galette.

Les retirer délicatement une à une de la plaque du four et les placer sur un rouleau à pâtisserie pour les former. Laisser sécher et refroidir.

Casser les œufs dans des ramequins individuels et ajouter un peu de crème fraîche légèrement salée et la fondue de poireaux.

Cuire les œufs cocotte au four à micro-ondes 50 secondes. Vérifier la cuisson et ajouter 20 secondes si nécessaire.

Servir les œufs cocotte accompagnés de 2 tuiles de parmesan par personne.

avr 16

Le Mot du Président pour 2013

Bienvenue

Le mot du Président de l’ « AEDEPS » pour 2013

 Que cette année 2013 soit celle du renouveau pour l’emploi, la relance de l’économie française et  son indépendance, clés capitales pour notre survie identitaire.. !

 Que cette nouvelle année soit aussi celle de la revalorisation des retraites, du rétablissement de tout ce qui faisait les vraies valeurs de notre Sécurité Sociale sans tous ces profiteurs qui gravitent autour de nous tels des rapaces, des vampires prêts à nous sucer jusqu’au sang… voir le peu qu’il nous reste : politiques de tous bords, banquiers, mutuelles, assureurs (souvent les mêmes qui nous noient dans leurs contrats…et nous imposent des clauses particulières uniquement pour leurs profits).

Il ne faut pas oublier la grande distribution qui fait la part belle à ses actionnaires, aux industriels usant de toutes les combines pour s’exempter de taxes ou charges et/ou nous faire ‘BOUFFER’ n’importe quoi mettant en danger notre santé, sans se préoccuper du sort de nos producteurs régionaux qui crèvent la dalle, les pétroliers et leurs complices sans aucune morale imposant leurs tarifs, etc, etc…!

Enfin, il ne faut pas, JAMAIS, oublier l’exploitation abusive de nos ressources, de nos biens, de nos terres, qui, malgré les promesses pré-électorales, et elles ataient soit-disant sincères, voient la fermetures de « Florange », de la raffinerie de « Petite Coronne, et enfin la prostitution depuis au moins 20 ans de tout notre patrimoine par des politiques peu scrupuleux sans aucune morale, d’où la décadence que nous vivons et d’où il faudra que les français honnètes que nous sommes mettent de l’ordre, hors toute déviances ou manipulations politiques mais là, c’est une question de confiance responsable …!, …?

*** La dernière question que l’on doit se poser, nous Français responsables : Comment peux-t’on accepter de se faire BOUFFER, sur nos terres, et avec notre passif de guerrier, par des Groupes multinationnaux qui nous prennet à la gorge, tels « Vinci », « Véolia, « Leclerc », Auchan », Brico Machi »‘, ou « TRUC », qui passent en toute creédulité leur temps à vous berner, à vous vendre de la merde au nom  » De Profit », sans vous donner le preuve formelle du produit Français garanti, etc, etc…, qui vous facturent grassement des produits dont on ne connait pas la provenance officielle, ni les combines employées pour être éxonéres dans le respect des lois françaises de taxes et de charges  qui mettent en péril la législation de Sécurité sociale de notre pays, ainsi que des mutuelles sociales qui sont censées ‘protéger » les adhérents que nous sommes et, quand on voit les publicités, télévisuelles, dont celles du Crédit Mutuel, il y a de quoi s’inquiéter, car, selon cette pub, c’est la banque qui appertient à ses clients… », mais quand on va chercher sur les liens dabs le paradis fiscaux, il y a de quoi se poser des questions…!  :

Ceci dit, à tous les français responsables, regardez-bien ce qui vous arrivent, regardez qui achètent nos valeurs, qui liquident nos entreprises en vue d’éventuels rachats à l’ Euro symbolique pour mieux nous crever ensuite… C’est tellement glauque que je vais arrêter cette diatribe en laissant chacun de nous responsable de ses décisions ou de ses actes… ! 

 Enfin, que cette année 2013 soit celle de l’attachement primordial à apporter au Respect des Droits et de la Protection de l’Enfant, au Respect des Droits et Devoirs des Parents et Grands-Parents, et que les magistrats ayant charge de tout ce qui touche l’Enfance, la Famille, prennent des décisions facilitant les liens inaliénables entre parents et enfants !

 


C’est avec un immense plaisir que le Bureau de l’AEDEPS vous présente depuis bientôt 1 an son nouveau site, plus clair, plus convivial, plus lisible avec de nouvelles rubriques utiles : « Droit« , le « Suivi de dossiers » traités par nous et ayant aboutis, « Médias« , « Coin-Détente » incluant entres autres choses ‘Cuisine et Tourisme‘, etc.., qui évolueront au fil du temps et, nous le souhaitons, vous apporteront des informations diverses que vous pouvez attendre pour votre vie de tous les jours.

Un des objectifs de l’association : œuvrer afin que soient respectés les Droits et la Protection de l’Enfant, mais aussi faire respecter les Droits et Devoirs des Parents et Grands-Parents. La mise en place d’une telle structure en 1985, son évolution, et son fonctionnement actuel, n’ont pas été des plus faciles mais ce jour, en 2013, nous avons la preuve que le travail bénévole accompli a porté ses fruits, nous sommes connus, reconnus, et écoutés.

Notre site « AEDEPS », depuis sa création en 1999, a reçu à ce jour,27/01/2013, la visite de 7.272.327 personnes réparties dans le monde entier, dont environ une moyenne mensuelle de 59% de visiteurs français, ce qui est un beau palmarès, si l’on peut dire ainsi quand on voit toutes les grandes détresses, les drames, les manipulations d’enfants, générés par certains parents que nous qualifierons d’irresponsables, suite à divorce ou séparation, ainsi que par certains personnels chargés de la protection, de la sécurité, et de la sauvegarde des enfants….

Que toutes celles et ceux qui visitent notre site, nous demandent conseils et assistances diverses continuent à le faire, à nous soutenir, en leur rappelant que nous œuvrons et militons sans aide de l’Etat, ni subvention, et ce afin de ne pas se retrouver « pieds et poings liés » face à certaines affaires délicates.   

A toutes et tous nous disons MERCI pour la fidélité qui nous est apportée chaque jour, mais aussi un GRAND MERCI à l’équipe qui anime l’association, le site, ainsi qu’aux divers partenaires.

AVIS AUX VISITEURS.

*** Tous les articles fournis par nos adhérents, en vue de placement sur notre site, sont strictement placés sous leur seule et unique responsabilité, quoi qu’il arrive parfois qu’il soit omis un accord verbal, manque d’accord écrit entre l’intéressé et notre Siège qui peut créer des désaccords légers gérables en interne quand la bonne volonté est de mise; l’essentiel est d’être courageux et d’aller de l’avant… en participant financièrement à la structure à laquelle on adhère..!

*** A notre grande déception, les politiques pensant plus à eux, à l’observation de leur nombril, leurs intérêts et ceux des copains, qu’à tout ce qui touche la famille et l’enfance car, à ce jour, rien n’est débattu de positif au Sénat ou à l’Assemblée Nationale, et c’est pour cela que notre site se diversifie, propose de nouvelles rubriques en espérant que ces politiques comprennent que la France va mal et agissent dans le bon sens…!

*** Sur ce site que vous visitez actuellement, malgré tous nos efforts incessants, il peut y avoir de votre part des hésitations, des questionnements, des recherches qui n’aboutissent pas comme souhaitées, mais n’hésitez pas à fouiller toutes les rubriques car, ce qui n’est pas là où il faut, va revenir prochainement à la bonne place; dites-vous que cela n’est pas grave car il suffit de nous adresser un Courrier, ou un Courriel, sur les adresses fournies à la rubrique « Contact ».

Actuellement nous scannons des archives papiers, photographiques aussi, et nous ne tarderons pas trop à les mettre en place, donc à bientôt …!

Notre ancien site chez « Amen.fr », nous a été planté et, pour conclure, comme nous a dit la fille d’un adhérent, laquelle n’a que 15 ans et nous fait confiance pour l’aider, aider son père qui s’en est pris plein la tronche sans raison valable : « M…. AUX IRRESPONSABLES » qui ne vivent que dans leurs bulles et n’acceptent pas que l’on critique certains partis ou administrations sensés faire la Loi … !

*** Notre nouveau site n’a pu être mis en place que grâce à Mickaël JOLIVET, un homme formidable, sympathique, comme toute sa petite famille; Merci l’AMI d’avoir pris sur ton temps précieux, ta vie de famille, et tes très nombreuses activités socio-culturelles, pour avoir accompli bénévolement ce chef d’œuvre associatif (malgré un lâchage injustifié d’une personne de confiance) , site qui ne fait qu’évoluer grâce à toi, grâce à nous tous !

Vous retrouverez les coordonnées professionnelles de Mickaël dans la rubrique « Liens »

avr 16

Crême de petits pois à la coriandre et citron vert

Crème de petits pois à la coriandre et au citron vert

Crème de petits pois à la coriandre et au citron vert - RelaxNews - UE-MAAF-FAMInterfel-T.Antablian

Pour 4 personnes

 Ingrédients :

1 kg de petits pois non écossés (ou 500 g de petits pois écossés)
1 oignon
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1,5 l d’eau
1 cube de bouillon de légumes
1/2 bouquet de coriandre fraîche
1 citron vert

Préparation : 10 mn – Cuisson : 30 mn

Ecosser les petits pois. Les déposer dans une passoire pour les rincer sous l’eau courante. Ciseler finement l’oignon. Dans une grande casserole, mettre à suer l’oignon ciselé dans un fond d’huile d’olive (sans coloration). Ajouter ensuite l’eau et le cube de bouillon de légumes. Réserver 2 brins de coriandre (pour parfumer la crème de petit pois au moment de servir).
Ciseler grossièrement le reste de la coriandre et la plonger dans le bouillon. Porter à ébullition puis verser les petits pois. Laisser cuire 25 min. Mixer soigneusement au mixeur plongeant. Laisser refroidir puis placer au frais. Laver soigneusement le citron et le sécher, en prélever le zeste au zesteur (à défaut, zester à la râpe manuelle ou au couteau économe ; auquel cas, prendre soin de ne prélever que la partie verte de la peau, la partie blanche pouvant se révéler amère).
Servir la crème de petits pois bien fraîche dans des verrines puis parsemer de zestes de citron vert et de quelques pluches de coriandre fraîche.

Variante : cette crème de petits pois peut être servie chaude, agrémentée d’un nuage de crème fouettée salée.

Conseil : Pour une texture plus fine, verser la crème de petits pois au travers d’un chinois (passette fine) en foulant à l’aide d’une cuillère ; elle sera ainsi plus lisse, un peu plus raffinée.

avr 15

Saumon mi-cuit au combava, pois gourmands sautés à l’oignon nouveau

Saumon mi cuit au combava, pois gourmands sautés à l’oignon nouveau

Saumon écossais Label Rouge mi cuit au combava, pois gourmands sautés à l'oignon nouveau - RelaxNews - Saumon écossais Label Rouge / Stylisme : Valéry Drouet / Photo : Pierre-Louis Viel

Pour 4 personnes

Ingrédients :

4 pavés de Saumon écossais Label Rouge sans peau de 160 g environ
400 g de pois gourmands
8 petits oignons nouveaux
5 cl d’huile d’olive
30 g de beurre
1 combava ou 1 citron vert
sel, poivre du moulin

Préparation : 30 min – Cuisson : 25 min

Faire cuire les pois gourmands 2 mn dans l’eau bouillante salée. Les égoutter et les rafraîchir dans l’eau froide.

Éplucher et émincer les oignons. Couper les pois gourmands en grosse julienne. Faire fondre les oignons 5 mn dans une poêle dans la moitié de l’huile d’olive. Ajouter les pois gourmands, faire sauter le tout 3 mn sur feu vif, saler, poivrer. Ajouter 10 cl d’eau et le beurre en morceaux dans la poêle, laisser bouillir 5 mn sur feu vif, garder au chaud.

Assaisonner les pavés de saumon, les mettre à cuire 10 à 12 mn dans une poêle dans le reste de l’huile d’olive uniquement sur trois faces, l’intérieur doit rester très rosé. Zester le combava sur la partie non dorée des pavés de saumon. Servir aussitôt avec les légumes bien chauds.