Accueil

Dernière minute suite à l’attentat de Nice ce 14 juillet 2016

Je viens par le présent message vous dire bonne fête de 14 Juillet. 

Par la même occasion au nom de toute l’équipe de GRAAB, et en mon nom personnel,  je vous présente toutes nos condoléances pour les victimes de l’attentat de Nice.

Tous nos soutiens pour vous, toute l’équipe d’AEDEPS et toute la France.

Bien Cordialement.  Martin Fanou TOHOU                                                       Logo
Directeur Exécutif GRAAB ONGDrapeau du Bénin
BP: 2355 Goho Abomey Bénin
Tél: (00229)95 42 88 19
E-Mail: graabta@yahoo.fr     Skype: graab.ong

 

(Nous avons reçu ce message poignant hier, soit le 16 juillet 2016, et nous vous le présentons en attendant le document officiel qui devrait nous parvenir ce lundi 18, ou le mardi 19/07 au plus tard; il faut savoir que cette structure béninoise travaille « gracieusement » en partenariat avec notre association depuis de très longues années.)

Pour le Bureau de l’ « A.E.D.E.P.S »  qui ajoute : « Nous sommes TOUS Niçois…!

   Le Président     J.G.C

********

« COMME PROMIS, VOICI LE COURRIER OFFICIEL de GRAAB reçu ce mardi 19/07/2016

« Groupe de Recherche et d’Appui à l’Auto-promotion durable à la Base »
BP: 2355 GOHO (Abomey) République du BENIN Tél. : (229) 95-42-88-19   Email : graabta@yahoo.fr
Compte bancaire : 001611350018 BANK OF AFRICA BENIN
OBJET : CONDOLEANCES.
A Jean-Gervais CHANCY  Président de l’AEDEPS, à toute l’équipe de l’AEDEPS et à toute la France.
Nous et toute l’équipe de notre organisation avons été bouleversés par la nouvelle du malheur qui vient de frapper la FRANCE.

Lors de la fête du 14 Juillet 2016 en France, rien ne laissait prévoir cet attentat fatal à Nice. Nous partageons votre peine, et même si les mots sont dérisoires à côté du malheur qui vous atteint, soyez assurés que nous pensons beaucoup à vous.
Nous vous prions de croire à notre profonde compassion.

Le Directeur Exécutif de « GRAAB »     Martin T.F               

                                                                         Photo prise à Moncoutant (79), en 2003

PS, vous trouverez bientôt des photos de « GRAAB » sur notre site

  ************************

 

aedeps

Nous, Français, face à ces monstres, NOUS SOMMES BELGES…,

et BON COURAGE A VOUS TOUS EN ESPERANT LA FIN DE CES CARNAGES AVEC, POUR CONCLUSION, LA FIN DU LAXISME DE TOUS NOS DIRIGEANTS EUROPEENS ET INTERNATIONAUX, AINSI QUE DES INSTANCES CHARGEES DU RESPECT, SANS CONCESSION, DES DROITS FONDAMENTAUX QUE SONT LA POLICE ET LA JUSTICE, DE L’EXECUTION STRICTE DES PEINES PRONONCEES !

*************************************

Bienvenue sur notre site et Merci pour l’intérêt que vous nous portez mais. ne recevant aucun soutien des uns et des autres malgré notre désir d’aider, d’encourager, de soutenir, nous avons décidés de n’effectuer désormais que de l’information pure et simple en vous priant de nous comprendre. Nous n’avons « JAMAIS » fait partie de ces structures largement sponsorisées par des entreprises avec le soutien des médias qui, toujours, ont préférés faire de l’audimat plutôt que du réel soutien aux associations de terrain… de même que, « JAMAIS », nous n’avons fonctionné à coup de subvention ce qui aurait souvent entravé notre travail bénévole.

A partir de ce jour : 07 avril 2016, nous vous remercions pour la confiance que vous nous avez apporté depuis 1984, et vous prions de vous adresser désormais à d’autres structures reconnues.

*****************

Ce 13 avril 2016, si nous avons réagis ainsi ci-dessus, c’est, entre autres choses, parce que nous ne pouvons supporter de constater que des enfants, où qu’ils soient dans le Monde, y compris dans des pays africains, se rendent complices d’un des parents en cas de divorce ou séparation, sans respecter ou tenir compte des situations du moment de la rupture tout en pensant, il est vrai, que, dans certains pays, dans certaines ethnies, une femme, une fille, ne valent rien, et nous pensons à deux jeunes femmes qui ont été envoyées en France pour effectuer des études mais, comme elles ne pensent pas comme le papa se disant bien et au-dessus de tout avec un statut scandaleux de représentant des « Droits de l’Homme (….) DANS SON PAYS, malgré ses pseudos engagements financiers sous contraintes de retour au pays, c’est la galère et scandaleux pour elles, mais il est trop imbu de sa personne narcissique et macho pour accepter la vie de ses enfants, ce qui le rend méchant, mauvais, négatif, même envers son ex-épouse vivant en France qui paie ses dettes alors qu’il se pavane; par contre un fils, le sien, le leur, serait la succession, le sauveur et, selon la situation d’un des parents, surtout quand il y a des moyens financiers, on n’hésite pas à « tenir en otage » ce fils qui, pour ne pas perdre le standing malgré la souffrance imposée dans un paradis doré, s’écrase, …. »la ferme »; ce qui pour un fils est inhumain au point de tourner le dos, salir celle qui lui a donnée la vie…; parfois, pour ne pas dire souvent, il y a de quoi vomir et on ne peut que pardonner à ces gens irresponsables (parent et enfant), illuminés, qui pensent que ce qu’ils vivent est le meilleur, le plus beau et l’on retrouve leur mal-être dans leurs délires sur les réseaux sociaux.                    A bon entendeur, SALUT..!

Un ami qui est de passage et vous veut du bien…!

********************

Néanmoins notre site reste ouvert dans le but strict de vous informer

********************

   Présentation de l’association

*UNE ASSOCIATION POUR DEFENDRE LES DROITS DES   ENFANTS, LEUR PROTECTION,

                             LES DROITS ET DEVOIRS DES PARENTS ET GRANDS-PARENTS*

L’A.E.D.E.P.S    

           « ASSOCIATION EDUCATIVE de DEFENSE de L’ENFANT et des PARENTS SEPARES »

Notre association, créée en 1984, était à l’époque une des toute première en France, et a toujours voulue, hors toute obédience politique ou religieuse être le regroupement de celles et ceux qui ont considérés « que les parents sont la première richesse de l’Enfant », et « que l’Enfant est la première richesse des parents ». Pour ces raisons, nous avons le devoir de défendre, de protéger l’Enfant, la Famille, dans le sens propre du terme avec toutes les obligations et contraintes que cela impose.

L’AEDEPS est composée de membres dévoués, exerçant leur travail bénévolement dans des conditions difficiles, assistés d’avocats, médecins, professionnels de la famille et de l’enfance, donnant de leur temps, mettant leurs compétences au service du public, des adhérent(e)s.

L’AEDEPS œuvre, conformément à ses statuts dans le respect de la Famille, de l’Enfant, du Droit, de la législation en vigueur dans notre pays, et des articles de la CIDE.

Notre devoir est de porter aide et assistance à l’Enfance maltraitée, que ce soit lors de viol, de prostitution infantile,  de violences physiques ou morales de toutes sortes, y compris l’exploitation des mineurs dans le travail. Nous devons tous lutter contre un fléau horrible qui touche Nos Enfants et prend des proportions inadmissibles: la pédophilie.

Notre devoir est aussi de lutter contre l’usage de la drogue, de l’alcool par les mineurs, et de privilégier la médiation entre parents et grands-parents.

Malgré notre travail bénévole, de chaque instant, les portes s’ouvrent difficilement car les sujets que nous soulevons dérangent beaucoup de gens, sont encore tabous en 2016 !

L’indifférence de nombreuses personnes qui ne se sentent pas concernées par ces graves problèmes est flagrante, et aboutit à une absence TOTALE d’aide financière des municipalités ou autres organismes sociaux qui, souvent, préfèrent accorder leur soutien à un club sportif ou une organisation dans son giron…. !

L’AEDEPS est référencée dans l’Annuaire de la Fondation pour l’Enfance, et œuvre en partenariat avec des organisations reconnues, choisies par elle sur, ou hors, le territoire national.

L’AEDEPS participe régulièrement à de nombreux colloques, assises, manifestations organisées dans le cadre de  la Journée Nationale des Droits de l’Enfant, réunions traitant aussi du Respect des Droits et Devoirs de la Famille et de l’Enfance.

L’AEDEPS milite pour une plus efficace collaboration avec les administrations, toutes fonctions confondues, ainsi qu’avec les services de Police, de Gendarmerie, de Justice, les personnels de Santé et d’Affaires Sociales, tout organisme portant intérêt à la cause de l’Enfant et de la Famille, et qu’elle sensibilise, de par le Monde, celles et ceux qui sont investis, ou se disent investis de tout ce qui représente le Respect des Droits de l’Homme, ou de l’Enfant, y compris au Cameroun, au Bénin, ou ailleurs.

*Nous devons être des partenaires, et non des concurrents, car, les uns comme les autres, nous tentons d’apporter la meilleure solution équitable dans les dossiers de divorce ou de séparation, surtout lorsque des Enfants sont devenus le jeu, ou l’enjeu, d’un conflit parental qui les dépassent.

*Il est impératif que la parole de l’Enfant maltraité soit entendue, reconnue et enregistrée, car il est dit, prôné partout: « que la Parole de l’Enfant est primordiale », ou: « qu’un Enfant qui se tait est un Enfant qui a quelque chose à dire », tout en faisant attention à la manipulation de l’Enfant par « l’autre parent procédurier qui veut se venger »… !

*Les sévices infligés à un « infant », pardon, Enfant, sont intolérables. Sa dignité ne doit pas être atteinte. De tels agissements ne peuvent être tolérés. RIEN, ni la misère, ni la richesse, ne peuvent autoriser ces viols qu’ils soient physiques ou moraux.

L’Enfant à droit à TOUS les égards, à tout l’amour qu’il est en droit d’attendre. Il faut se mobiliser, se battre avec nos paroles, nos écrits, nos actions, pour lutter contre ceux qui ne sont pas dignes de porter le nom d’humain.

Il faut que cessent les persécutions sur des Enfants innocents, et que le Droit au Respect de toute personne humaine soit enfin reconnu et respecté.

L’AEDEPS aide, assiste, conseille, celles et ceux qui lui font appel, et tente, entourée de spécialistes, de trouver les solutions les mieux adaptées à leur situation, mais, avant tout, dans l’Intérêt de l’Enfant, du Respect de ses Droits et de sa Protection.

L’association œuvre, milite avec d’autres structures, dans le but: d’interdire ce qui est pompeusement appelé « Déplacement Illicite d’Enfant vers l’étranger » (le vrai nom étant Enlèvement), de faire sévèrement condamner ces pratiques et leurs auteurs, et de faire procéder sans attendre au retour des Enfants auprès du parent auquel la justice a accordé la résidence principale.

Nous avons tous un long travail à accomplir, aussi, que celles et ceux qui souhaitent nous aider, nous rejoindre, se fassent connaître :

Par courrier :

AEDEPS   Coordination Nationale Siège social en Mairie

                                                  79320   Moutiers sous Chantemerle

ATTENTION : pour tout contact il est indispensable de nous adresser un courrier postal accompagné d’une enveloppe timbrée libellée à votre nom et adresse.

Site web: www.aedeps.org           Courriel:    bureau-aedeps@neuf.fr

Cette adresse mail est protégé contre les spambots. Vous devez activer le javascript pour la visualiser.

(Site audiovisuel enregistré au TGI de Tours, à la CNIL, et à la Sous-Préfecture de Parthenay 79 (RNA : W793001196)

  ********************

L’Association « ADEPS » a été créée à Tours en 1984, suite à l’agressivité d’un beau-père, fils d’un Juge en Siège au Tribunal de Rouen, Professeur à la Fac de Droit de Tours ; beau-père qui n’acceptait pas que sa fille unique fréquente et fasse, le cas échéant, sa vie de femme et de mère avec un jeune homme qui, ayant été dans l’Armée de l’Air, ne correspondait pas à se projets, à ses ambitions… et, selon ce que nous savons, à toujours passé sa vie avec sa seconde femme, jusqu’à leur mort, à pourrir la vie de ce papa, de même qu’ils ont passés leur vie, avec le beau-père des enfants qui s’est toujours imposé comme étant le « seul » père d’enfants qui ne sont pas les siens, à les éloigner, bref, à détruire le lien du sang qui les liaient à leur géniteur de père, ce qui est très grave.

Ensuite l’association s’est attachée, avec ses conseils, et les conseils de celles et ceux qui lui faisaient appel, à écouter, assister, défendre, les intérêts des uns et des autres, particulièrement les enfants toujours pris en « otages » dans les conflits parentaux.

Notre partenariat s’est toujours voulu très actif avec l’association «PEM – SOS Enfants du Divorce» de Montpellier, l’association «Femmes et Enfants du Monde» de Chamonix, et bien d’autres trop longues à citer.

L’association a changée de nom « AEDEPS », et a été enregistrée à la Sous-Préfecture de Parthenay.

A ce jour, 09/06/ 2016, à 13h00 notre site, créé en 1999, a reçu la visite de : 9.485.712 personnes, alors que le 31 octobre 2008, il s’affichait 3.545.900 visiteurs.

Enfin, pour conclure, toutes celles et ceux qui ont été aidés, suivis par l’association jusqu’à l’aboutissement de leur(s) dossier(s), ne se sont « Jamais » demandés comment «Leur» association fonctionnait, n’ont «Jamais» envoyés le moindre denier malgré les promesses au moment de l’adhésion, dans quel monde individualiste vivons nous … ! … ?

                                          Dernière mise à jour :      09 Juin  2016

                                          ********************************************

Laisser un commentaire